Header Ads

Assurance habitation et dégâts des eaux


Dans le neuf comme dans les anciens bâtiments, des problèmes de tuyauteries peuvent arriver sans prévenir. En souscrivant à une assurance habitation multirisque, le propriétaire se met à l’abri des dégâts que cela pourrait occasionner.


Les risques couverts par l’assurance habitation


Il existe plusieurs cas couverts par la garantie dégât des eaux :

-    Les problèmes de canalisation comme la fuite ou la rupture des tuyaux qui abîment la peinture ou la structure du bâtiment assuré
-    Le débordement des machines ménagères qui utilisent l’eau comme la machine à laver
-    L’infiltration des eaux par la toiture, les ouvertures et la terrasse

Toutefois, il est important de noter que la compagnie d’assurance ne couvre pas les frais de réparation de l’équipement défectueux. Cette tâche est de la responsabilité d’un contrat d’assurance entretien. Pour ceux qui habitent un immeuble, il est aussi de possible de souscrire à une assurance habitation avec garantie dégât des eaux. La couverture est toujours valable même si le problème provient de leurs voisins.

Les modalités d’indemnisation


En matière d’assurance habitation, le problème se pose souvent au niveau de la procédure d’indemnisation. En cas de sinistre, il est important d’avertir au plus vite la compagnie d’assurance. En principe, un simple coup de fil suffit pour avertir l’assureur de la présence de dégât des eaux dans le logement assuré. Mais, pour plus de sécurité, il vaut mieux opter pour l’envoi d’une lettre recommandée qui doit mentionner les coordonnées du logement ainsi que le numéro de contrat. Cette lettre aura pour objet d’expliquer les causes, le déroulement et les dommages du sinistre.

Le constat du sinistre


Le constat est simple si les dégâts ne concernent que le seul logement couvert par une assurance habitation. Mais, le problème se pose si la propriété de son voisin a été touchée. Dans ce cas, l’idéal c’est de faire un constat amiable. Le formulaire y afférent est fourni par l’assureur. Celui-ci est constitué par 3 feuillets : le premier doit être envoyé par l’assuré à son assureur, le second doit être expédié par son voisin à l’assureur et le dernier est destiné au syndic de l’immeuble.
En revanche, l’intervention d’un expert est possible, mais pas systématique. Il peut faire un constat suite à la requête de la compagnie d’assurance afin de mieux analyser les dégâts et évaluer ainsi le montant de l’indemnisation. C’est souvent le cas lorsque les dégâts déclarés sont assez considérables.

Aucun commentaire

Ajoute ton commentaire ici..